Panneaux solaires photovoltaïques pour un bâtiment écologique

Panneaux solaires photovoltaïques pour un bâtiment écologique

12/09/2018 0 Par Rojo

L’on entend souvent parler de panneau solaire, lorsqu’on parle de bâtiment écologique. Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est le panneau solaire photovoltaïque. Qu’est-ce que c’est réellement ? En fait, il s’agit d’un cadre composé de cellules solaires qui, par la suite, transformera l’énergie des rayons solaires en électricité.

Contrairement aux idées reçues, les panneaux solaires photovoltaïques ne sont pas que des outils qui produisent de la chaleur, ni ceux qui ont pour seule fonction de chauffer l’eau d’une maison. Certes, il y en a ceux qui sont spécialement destinés à cet effet – et donc, connus sous le nom de panneaux solaires thermiques -, mais cela ne signifie pas que tous panneaux solaires le sont !

Le fonctionnement d’un panneau solaire

Avant d’entrer dans le vif du sujet, ce serait peut-être mieux de vous parler des panneaux solaires en question. Ils sont composés de cellules de silicium. Comme évoqué précédemment, ce sont ces dernières qui capteront l’énergie solaire pour ensuite la transformer en courant.

Mais ce courant ainsi obtenu n’est encore que “continu”. Grâce à l’onduleur, il sera converti en “courant alternatif”. Vos appareils en auront sûrement besoin. Il est toutefois encore possible de réinjecter ce courant dans un réseau électrique, mais l’on a recours à cela que lorsque l’on veut le vendre.

Les pièces qui composent un panneau solaire photovoltaïque

Un panneau solaire photovoltaïque ne s’installe pas de n’importe quelle manière, mais nécessite l’intervention de quelques pièces. Nous distinguons :

  • L’onduleur : Il a pour but de transformer l’électricité en courant alternatif ;

  • La batterie : grâce à elle, le stockage d’électricité peut se faire en toute facilité. Ce ne sera qu’ensuite qu’elle redistribue l’électricité et pour être plus précis, cela ne se passe que lorsque les panneaux ne sont plus en activité. Autrement dit, une fois le soleil couché/les otages présents.

  • Le moniteur : en quelques sortes, le moniteur est le lien qui unit les panneaux et les appareils électriques utilisés dans la maison. Aussi, le moniteur simplifie la suivie de l’évolution de la production en électricité, tout comme sa consommation.

L’installation de panneaux solaires est-elle nécessaire ?

Sans hésiter, je dirais que c’est le cas. Ce faisant, vous gagnerez en économie ! De surcroît, vous pouvez récolter de réels bénéfices. Si vous vendez effectivement le surplus de votre production en électricité, de l’argent supplémentaire sera au rendez-vous ! D’ailleurs, l’État européen encourage cette pratique et il le montre par la prime qu’il distribue à ceux qui décident de le faire.

En ce qui concerne l’autoconsommation, cela vous dit-il quelque chose ? Comme l’indique son appellation, l’énergie produite par le panneau lui-même sera utilisée. Pour faire court, vous gagnerez en autonomie. Mais par-dessus tout, vous contribuerez à préserver l’environnement.

Procédures à suivre pour installer des panneaux solaires photovoltaïques

Choisissez le bon endroit

Avant toutes choses, vous devez sélectionner le bon endroit. Cela devrait évidemment se faire de façon stratégique. Certes, plusieurs sont les panneaux solaires photovoltaïques placés sur les toits des bâtiments, mais cela ne signifie pas pour autant que c’est obligatoire. En revanche, il y en a ceux qui les posent dans leur jardin.

Des panneaux dans le jardin

Il est sans conteste, plus facile d’entretenir des panneaux solaires photovoltaïques installés dans le jardin ! Pourtant, il faut avouer qu’il est moins protégé, car il est généralement placé sur le sol.

Cependant, en parlant de jardin, l’on peut aussi se référer aux pergolas, aux cabanons, etc. L’on peut même penser aux piscines, mais dans ce cas, il s’agit plutôt de panneaux solaires thermiques ; ce dernier ayant pour but de chauffer directement l’eau de la piscine.

Sur le toit

Si vous décidez d’installer vos panneaux sur le toit, sachez que cela donnera de l’esthétique à l’architecture de votre maison. Aussi, c’est le meilleur endroit pour récolter le plus d’énergie solaire, car exposé au soleil de façon maximale. Seulement, est-ce adapté à votre toit ? Telle est la question !

Par ailleurs, votre sélection doit se baser sur certains critères. Parmi eux, posez-vous cette question : la toiture est-elle classique, c’est-à-dire en tuile ou en ardoise ? Si oui, vous n’aurez pas de soucis à vous faire !

Par contre, les autres types de toiture s’avèrent être plus complexes, plus précisément, ceux qui sont en zinc, en shingle, en goudron, en chaume, végétalisés, etc. La structure du toit risque, de ce fait, d’être endommagée.

Outre tout cela, qu’en est-il de l’ensoleillement ? De préférence, ce sont les toits avec une orientation vers le Sud et une inclinaison de 30° qui sont les plus adaptés. Mais si votre maison se positionne autrement, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas grave ! Veillez simplement à ce que le toit n’est point ombragé, et ce, par des obstacles, comme les arbres, les immeubles, les chaînes de montagnes…

La pose de panneaux solaires photovoltaïques

Une fois que vous ayez fait votre choix, il ne reste plus qu’à poser les panneaux solaires photovoltaïques en question. Ici, les panneaux solaires photovoltaïques sur les toits feront l’objet de notre article. Seulement, comment ?

Façon de poser les panneaux photovoltaïques

Que voulez-vous :

  • Installer les panneaux de façon intégrée ;

  • Installer les panneaux à plat non intégré ;

  • Installer les panneaux par surimposition.

L’installation de panneau solaire photovoltaïque intégrée

Étant donné qu’il est intégré, l’on ne constate aucune différence de niveaux entre le revêtement et le panneau. Il faut donc faire attention à l’étanchéité ainsi qu’à la discrétion.

En ce qui concerne la surimposition

Aussi évident que son nom, elle n’est pas des plus compliquées à comprendre. En effet, les panneaux solaires photovoltaïques s’installeront au-dessus de la toiture, tout simplement. Les gens ont surtout tendance à adopter ce mode-là. Ce dernier est d’ailleurs considéré comme étant flexible, avec une faculté d’optimisation de l’orientation et de l’inclinaison des cellules solaires hors-pair. En conséquence, un meilleur rendement est au rendez-vous, et ce, sans surchauffe.

Bref, si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à vous abonner ! Ne ratez pas non plus la deuxième partie, car elle parlera plus des panneaux solaires photovoltaïques en détails !